Votre carte de crédit a été perdue, volée ou utilisée frauduleusement? Avisez sans tarder l’émetteur de la carte. À partir de ce moment, vous ne pourrez pas être tenu responsable des nouvelles transactions qu’une autre personne ferait avec votre carte.

Vous n’avez pas avisé l’émetteur de votre carte que la carte a été utilisée sans autorisation? Votre responsabilité se limite à 50 $.

Se méfier des fraudeurs

Une personne, prétendant représenter un commerçant avec qui vous avez déjà fait affaire, communique avec vous pour mettre à jour votre dossier? Elle vous demande le numéro de votre carte de crédit? Soyez prudent si vous n’avez pas sollicité cet appel. Il pourrait s’agir d’un fraudeur qui usurpe l’identité d’un commerçant afin d’obtenir vos renseignements personnels.

Méfiez-vous aussi des courriels qui viennent supposément de votre établissement financier. Ce dernier ne devrait pas vous envoyer de messages dans lesquels il vous demande des renseignements bancaires ou personnels.

Protéger son numéro d’identification personnel

Soyez particulièrement vigilant avec le numéro d’identification personnel (NIP) de votre carte de crédit. L’émetteur de la carte est en mesure de prouver que vous avez fait preuve d’insouciance, d’imprudence ou de négligence grossière dans la protection de votre NIP? Vous pourriez être tenu de rembourser les pertes qu’il a subies.


Dernière modification : 8 août 2019

Vous n'avez pas trouvé réponse à vos questions? Nous vous invitons à nous téléphoner.

L'information présentée dans cette page a été vulgarisée pour en favoriser la compréhension. Elle ne remplace pas les textes des lois et des règlements.