Vous faites une publicité sur la vente à tempérament d’une auto? Dès que cette publicité comporte l’un des éléments suivants, elle doit également mentionner tous les autres éléments :

  • le prix de l’automobile;
  • le versement comptant exigé ou une mention indiquant qu’aucun versement comptant n’est demandé;
  • une composante des frais de crédit;
  • le total des frais de crédit;
  • le nombre de versements et la durée des périodes de paiement;
  • le montant de chaque versement;
  • l’obligation totale du consommateur (le montant total à payer).

Divulgation du taux de crédit

Une publicité qui fait référence à un taux de crédit doit indiquer celui-ci.

Dès qu’un taux relatif au crédit (comme un taux d’intérêt) est indiqué dans une publicité pour la vente à tempérament d’une auto, le taux de crédit calculé conformément à la Loi sur la protection du consommateur doit être divulgué de façon aussi évidente. Une publicité peut toutefois mentionner uniquement le taux de crédit calculé selon ce qu’exige cette loi.

Le taux de crédit calculé conformément à la Loi sur la protection du consommateur correspond à l’indication, en pourcentage annuel, de tous les frais de crédit exigés en vertu du contrat de crédit, notamment : les intérêts, les assurances (à l’exception de la prime d’assurance automobile), les frais d’administration, etc. C’est le véritable coût du crédit pour le consommateur.

Modèles de publicité conforme

Voici des exemples de publicité de véhicules neufs :

Annonce des versements

Si le montant des versements que le consommateur doit faire pour acheter l’auto est indiqué, le prix total doit aussi apparaître, plus en évidence.

Promotion « sans frais ni intérêts »

Le consommateur profite d’une période pendant laquelle il ne paiera pas de frais de crédit? Vous devez clairement préciser le taux de crédit qui sera applicable à la fin de cette période, si le consommateur n’a pas tout remboursé à ce moment.

Représentation sur l’amélioration de la situation financière

La loi interdit toute représentation fausse ou trompeuse selon laquelle un achat à crédit peut améliorer la situation financière d’un consommateur ou résoudre ses problèmes d’endettement.

Haut de la page

Dernière modification : 1 août 2018

Vous n'avez pas trouvé réponse à vos questions? Nous vous invitons à nous téléphoner.

L'information présentée dans cette page a été vulgarisée pour en favoriser la compréhension. Elle ne remplace pas les textes des lois et des règlements.