Un commerçant itinérant vous propose d’acheter un appareil de chauffage (une thermopompe, par exemple) ou des panneaux solaires? Méfiez-vous s’il vous laisse entendre que son appareil ne vous coûtera presque rien, parce que vous réaliserez des économies d’énergie et que vous profiterez de programmes gouvernementaux. Il n'a pas le droit de faire des déclarations fausses ou trompeuses.

Programmes gouvernementaux et crédits d’impôt

Des programmes en efficacité énergétique et des crédits d’impôt visant à encourager les travaux de rénovation résidentielle écoresponsable existent bel et bien. Par contre, les organismes qui en sont responsables n’engagent aucun représentant pour vous solliciter à votre domicile ou par téléphone.

En tant que propriétaire d’une habitation, c’est à vous de voir si vous respectez les conditions de participation à ces programmes (critères d’admissibilité, travaux admissibles, aides financières, etc.). Ne vous fiez pas aux dires d’un vendeur. Sa première intention n’est pas de vous amener à bénéficier d’un programme; il veut vous vendre un appareil.

Vous pouvez prendre de l’information sur :

  • le crédit d’impôt RénoVert, auprès de Revenu Québec;
  • le programme Rénoclimat, auprès de Transition énergétique Québec. Ce programme vous guide dans vos travaux de rénovation résidentielle afin d’améliorer l’efficacité énergétique votre habitation. À faible coût, vous bénéficierez de conseils personnalisés suivant la visite d’un conseiller évaluateur. Une aide financière peut aussi vous être accordée pour différents travaux, comme l’installation d’une thermopompe.

Économie d’énergie

Il se peut que le vendeur vous fasse miroiter une réduction importante de votre facture d’électricité grâce à l’appareil qu’il vend (thermopompe, panneaux solaires, etc.). Vous aurez probablement de la difficulté à vérifier ses dires... Par conséquent, vous pouvez demander au vendeur d’inscrire les économies prévues sur le contrat. S’il refuse, il est possible qu’il ne s’agisse que de fausses promesses.

Prendre le temps de réfléchir

Généralement, une offre qui est faite aujourd’hui sera encore valide demain. Prenez le temps de réfléchir. L’Office vous recommande de ne pas signer de contrat sur-le-champ.

Il est souhaitable de demander au vendeur de vous remettre une copie des documents relatifs au contrat qu’il veut conclure avec vous. Vous pourrez en prendre connaissance et apprécier, à tête reposée, la valeur de l’offre qui vous est faite. S’il refuse de vous laisser ces documents, c’est peut-être un indice que vous faites bien d’y réfléchir à deux fois…

Recours

Un commerçant vous a donné de faux renseignements ou de l’information trompeuse? Vous pouvez communiquer avec l’Office de la protection du consommateur pour le dénoncer.


Dernière modification : 6 juillet 2018

Vous n'avez pas trouvé réponse à vos questions? Nous vous invitons à nous téléphoner.

L'information présentée dans cette page a été vulgarisée pour en favoriser la compréhension. Elle ne remplace pas les textes des lois et des règlements.