Vous souhaitez en connaître plus sur la réparation d’un appareil de climatisation ou de chauffage? Les informations suivantes pourraient vous intéresser.

La réparation d’un appareil de climatisation ou d’une thermopompe est garantie 3 mois. Cela signifie que, si le problème revient dans les 3 mois suivant la réparation, le réparateur doit réparer l’appareil de nouveau, et gratuitement. Cette garantie comprend les pièces et la main-d’œuvre.

Recours

Si vous avez accepté une évaluation ou payé le prix de la réparation, vous pouvez exercer un recours contre le réparateur qui a mal fait la réparation. La page sur la cour des petites créances explique la marche à suivre.

Nous vous conseillons de payer la facture et d’exercer ensuite un recours.

Pour tout autre appareil de chauffage qui a été mal réparé, tentez d’abord de discuter du problème avec le réparateur. La page Négocier avec un commerçant vous explique comment procéder. Si vous n’arrivez pas à vous entendre, vous pouvez le mettre en demeure. La page Faire une mise en demeure explique la marche à suivre.

Plainte auprès de l’ordre dont fait partie le réparateur

Vous pouvez également porter plainte à l’ordre ayant délivré la licence au commerçant qui a effectué la réparation.

Pour la réparation d’un appareil de climatisation ou d’une thermopompe, le réparateur ne peut pas vous réclamer plus que le prix total indiqué dans l’évaluation initiale. Seul le prix des réparations que vous avez autorisées par la suite peut s’ajouter.

Si le réparateur vous demande davantage que le montant prévu, voici ce que vous pouvez faire.

Négocier avec le commerçant

Tentez d’abord de vous entendre avec le réparateur. La page Négocier avec un commerçant vous explique comment procéder.

Payer la facture sous protêt

Vous n’arrivez pas à vous entendre? Si le réparateur refuse de vous rendre votre appareil, vous pouvez payer le montant total sous réserve (« sous protêt »). Une facture payée sous réserve veut dire que vous contesterez le montant payé. Vous devez inscrire la mention « sous protêt » sur le chèque remis au réparateur ou sur la facture.

Envoyez ensuite une mise en demeure au réparateur pour réclamer la somme payée en trop. La page Faire une mise en demeure donne des détails à ce sujet.

Présenter une demande à la cour des petites créances

Si le réparateur ne répond pas à la demande formulée dans votre mise en demeure, vous pouvez avoir recours aux tribunaux. La page sur la cour des petites créances fournit des précisions.

Haut de la page

You recommend this page: https://www.opc.gouv.qc.ca/

Dernière modification : 24 novembre 2021

Vous n'avez pas trouvé réponse à vos questions? Nous vous invitons à communiquer avec nous.

L'information présentée dans cette page a été vulgarisée pour en favoriser la compréhension. Elle ne remplace pas les textes des lois et des règlements.