Le Prix de l’Office a été remis à Union des consommateurs le 19 avril 2018, à l’Assemblée nationale, en présence de la ministre responsable de la Protection des consommateurs et de l’Habitation, Mme Lise Thériault, et de la présidente de l’Office de la protection du consommateur, Mme Ginette Galarneau.

Présentation

Figure incontournable dans le monde de la consommation depuis le début des années 2000, Union des consommateurs tire sa force de deux éléments au cœur de son action : la solide expertise de ses analystes ainsi que sa fine connaissance des réalités du terrain. Cette force se traduit notamment par des rapports de recherche qui proposent une réflexion éclairée tout en étant solidement ancrée dans l’expérience de ceux que défendent ses membres, formés d’associations de consommateurs.

Investi de sa mission et résolument rangé du côté des consommateurs, cet organisme leur donne une voix forte et crédible. Que ce soit en engageant des actions collectives ou en se posant comme un défenseur des consommateurs auprès des instances réglementaires, Union assume un rôle indispensable pour l’équilibre des points de vue.

Album de photos de la remise du Prix

Lise Thériault, ministre responsable de la Protection des consommateurs et de l'Habitation France Latreille, directrice d’Union des consommateurs; Lise Thériault, ministre responsable de la Protection des consommateurs et de l'Habitation Ginette Galarneau, présidente de l’Office de la protection du consommateur; Lise Thériault, ministre responsable de la Protection des consommateurs et de l'Habitation; François Décary, président d’Union des consommateurs; France Latreille, directrice d’Union des consommateurs France Latreille, directrice d’Union des consommateurs; François Décary, président d’Union des consommateurs

Vidéo de la remise du Prix

Dernière modification : 20 avril 2018

Vous n'avez pas trouvé réponse à vos questions? Nous vous invitons à nous téléphoner.

L'information présentée dans cette page a été vulgarisée pour en favoriser la compréhension. Elle ne remplace pas les textes des lois et des règlements.