Présentation

L'honorable Madeleine Plamondon a fait de sa vie un combat pour la justice et a marqué l'évolution du mouvement pour la protection des consommateurs au Québec. Après des décennies de travaux incessants, hors des sentiers battus, elle est animée par des convictions profondes, et a toujours travaillé sans relâche pour la protection et la défense des droits et des intérêts des consommateurs.

En 1974, elle est la cofondatrice du Service d'aide au consommateur (SAC) où son travail est de miser sur une saine gestion du budget familial. Année après année, elle écoute les consommateurs, leurs problèmes et leurs questions. Toute cette expérience la mènera à siéger sur la Commission parlementaire chargée d'étudier l'effet sur le Québec d'une première Loi sur la protection du consommateur. Sa notoriété fait en sorte qu'elle est devenue la porte-parole de plusieurs groupes de consommateurs du Québec dans certains dossiers d'envergure nationale.

En septembre 2003, elle est nommée sénateur indépendant, siège qu'elle occupera pendant 3 ans. C'est d'ailleurs au Sénat qu'elle participera à l'élaboration d'un projet de loi privé sur le taux d'intérêt jugé usuraire au pays, afin de l'abaisser.

Elle a obtenu plusieurs reconnaissances tout au long de sa carrière. Elle est nommée Chevalier de l'Ordre national du Québec en 2003 et la même année, elle est récipiendaire de la Médaille du jubilé de Sa Majesté la Reine Élizabeth II. En l'an 2000, elle reçoit le Prix de la justice.

Témoignage

Justice! Audace! Détermination! Le Prix de l'Office de la protection du consommateur reflète ces valeurs dans le respect de chacun :

  • Justice pour que les plus petits ne soient pas écrasés. Et chacun de nous, dans un domaine ou dans un autre, se retrouve démuni parfois.
  • Audace pour défendre ceux qui sont accablés par un problème qui semble insurmontable. Les murs semblent se rétrécir quand on vit une situation pénible.
  • Détermination pour rendre fructueuse la démarche amorcée. Croire en une solution, et n'en pas démordre.

Les récipiendaires de ce prix ont des parcours de vie différents. Les moyens qu'ils utilisent varient aussi. Mais tous cherchent un meilleur équilibre des forces dans cette société de consommation. Ma mère avait un carton près du téléphone où il était inscrit : « Vaut mieux mourir debout que de vivre à genoux ». Cette pensée ravivait le courage de mes convictions dans les petites et dans les grandes batailles.

Être reconnue par ses pairs après tant de combats, voilà l'essence de ce prix!

Album de photos de la remise du Prix

You recommend this page: https://www.opc.gouv.qc.ca/

Dernière modification : 7 avril 2017

Vous n'avez pas trouvé réponse à vos questions? Nous vous invitons à communiquer avec nous.

L'information présentée dans cette page a été vulgarisée pour en favoriser la compréhension. Elle ne remplace pas les textes des lois et des règlements.