Ta carte de crédit

Objectifs visés :

  • Indiquer la principale raison invoquée pour utiliser le crédit;
  • Identifier certains éléments pris en compte pour déterminer l’admissibilité au crédit;
  • Décrire les risques associés à l’utilisation du crédit;
  • Nommer les principaux types de contrats de crédit;
  • Indiquer les renseignements devant figurer sur les contrats de crédit;
  • Indiquer certains droits et responsabilités du consommateur qui souscrit à un contrat de crédit variable.

Description :

Après le visionnement d’une capsule vidéo humoristique sur l’obtention d’une carte de crédit, les élèves répondent à des questions à propos du contrat, du remboursement, de la rétrofacturation, du recouvrement, etc.

Matériel :

Amorce :

Avant de visionner la vidéo portant sur la carte de crédit, l’enseignant anime une discussion permettant d’introduire le sujet.

Q : Qu’est-ce que le crédit?

R : Pistes de réponses : Un crédit est un montant consenti d’avance par un créancier (prêteur) et mis à la disposition du consommateur (emprunteur), qui peut s’en prévaloir de temps à autre, en tout ou en partie. Pour le créancier, il s’agit d’une créance, c’est-à-dire un droit qu’il détient en vertu duquel il pourra obtenir le remboursement du montant et le paiement d’une rémunération (intérêts) selon un échéancier prévu. Pour l’emprunteur, il s’agit plutôt d’une dette qu’il devra rembourser.

Q : Avez-vous déjà utilisé une carte de crédit?

R : Réponses variables

Q : Quels sont les avantages et les risques associés à la carte de crédit?

R : Pistes de réponses :

Avantages
La carte de crédit permet…
Risques
La carte de crédit est risquée parce que…
 
  • D’emprunter de l’argent instantanément pour effectuer des achats ou faire face à une urgence (réparation automobile ou soins dentaires, par exemple)
  • D’avoir moins d’argent sur soi
  • D’obtenir des avances de fonds
  • De recevoir un relevé mensuel comprenant une liste de tous ses achats
  • D’établir des antécédents en matière de crédit afin de bâtir un bon dossier de crédit, à condition de payer son compte à temps
  • De profiter d’un mode de paiement pratique pour les achats à distance (en ligne et par téléphone)
  • De bénéficier d’une responsabilité limitée à 50 $ en cas d’utilisation frauduleuse de la carte
  • De bénéficier d’une possible garantie prolongée sur ses achats (à condition de les avoir payés avec la carte)
  • De faciliter les paiements en voyage, parce qu’elle est acceptée à peu près partout dans le monde
  • De bénéficier de la rétrofacturation dans certaines situations
  • D’accumuler des récompenses, dans certains cas
 
 
  • Son taux d’intérêt est élevé
  • Il peut être plus difficile de garder un suivi de ses dépenses (pas concret)
  • On peut accumuler des dettes qu’on n’a pas les moyens de rembourser et être surendetté
  • Elle peut nuire au dossier de crédit si les paiements sont faits en retard ou s’ils ne sont pas faits
  • Elle peut coûter plus cher que l’utilisation d’argent comptant ou d’une carte de débit, à cause des frais et des intérêts qui peuvent s’ajouter
  • Elle peut coûter beaucoup plus cher que certains autres types de crédit, comme une marge de crédit ou un prêt personnel, lorsqu’on doit payer des frais d’intérêt
  • Elle donne l’illusion d’avoir de l’argent, même lorsqu’on n’en a pas
  • Elle peut augmenter la tentation d’acheter et de ne plus penser à sa capacité de rembourser la somme empruntée
 

Q : Qui émet des cartes de crédit?

R : Les grandes entreprises émettrices de cartes (ex. : Visa, Mastercard), les établissements financiers (ex. : banques) et les entreprises commerciales (ex. : magasins).

Q : Sur quels critères est basée l’admissibilité à une carte de crédit?

R : Dossier et pointage de crédit, revenu (pour certaines cartes).

Pour l’admissibilité au crédit en général (par exemple pour un prêt personnel), d’autres critères vont s’ajouter, comme la stabilité d’emploi, le niveau d’endettement ou les habitudes de remboursement.

 

L’enseignant présente ensuite aux élèves la vidéo Ta carte de crédit (durée : 3 minutes).

 

 

Q : Que retenez-vous de la vidéo Ta carte de crédit?

R : Réponses variables

Consignes :

En équipe, les élèves répondent aux questions de la fiche de l’élève.

Conclusion :

Une fois que les élèves ont rempli leur fiche, l’enseignant fait un retour en plénière. Il demande aux équipes, à tour de rôle, de donner leurs réponses aux différentes questions. Il peut compléter à l’aide du corrigé.

Pour terminer, l’enseignant demande aux élèves quels conseils ils donneraient à Max pour se sortir du surendettement et reprendre le contrôle de ses finances. Il inscrit les suggestions au tableau.

Pistes de réponses :

  • Faire un budget pour vivre selon ses moyens;
  • Réduire son train de vie, par exemple en vendant sa voiture, en déménageant dans un appartement plus abordable, en optant pour la colocation ou en limitant les occasions de sorties trop dispendieuses;
  • Rencontrer un conseiller budgétaire d’une association de consommateurs;
  • Calculer le nombre d’heures qu’il lui faudra travailler pour payer un achat et évaluer si le jeu en vaut la chandelle;
  • Payer ses achats en argent comptant;
  • Ne pas se laisser tenter par les offres « Achetez maintenant et ne payez rien avant un an »;
  • Attendre quelques jours lorsque l’envie de faire un achat se fait sentir et se demander s’il a vraiment besoin de cet objet. Souvent, l’envie finit par passer;
  • Magasiner un autre mode de crédit ayant un taux d’intérêt moins élevé afin d’y transférer son solde de carte de crédit (et ne plus utiliser la carte par la suite!);
  • Payer un montant plus élevé chaque mois pour rembourser le solde de sa carte de crédit plus rapidement et payer moins de frais de crédit;
  • Etc.

Ressources disponibles :

Associations de consommateurs : Les personnes qui sont à la recherche d’informations utiles, de conseils judicieux et d’outils pratiques pour les aider dans la gestion de leurs finances personnelles ou celles vivant une situation de surendettement peuvent s’adresser à l’association de consommateurs de leur région. Pour plus de détails, consultez toutbiencalcule.ca, le portail des Associations de consommateurs.