Besoin ou désir?

Objectifs visés :

Différencier nos besoins de nos désirs

Description :

Après que l’enseignant ait défini les concepts de besoin et de désir, différentes situations d’achat sont présentées à l’élève, qui doit définir si elles représentent l’expression d’un besoin ou d’un désir.

Matériel :

Amorce :

5 minutes 

Demander aux élèves de nommer des objets de la maison (jeux, vêtements, articles de sport, etc.) qu’ils (ou leurs parents) ont achetés ou reçus en cadeau et dont ils ne se servent pas. Leur demander si, d’après eux, l’achat de ces objets a répondu à un besoin ou à un désir.

Explication théorique :

10 minutes

Les besoins de base doivent absolument être comblés pour que vous puissiez survivre. Par exemple, vous devez nécessairement satisfaire vos besoins de boire, vous nourrir, vous vêtir, vous loger, vous chauffer, vous protéger, créer des liens avec d’autres individus, etc. Ainsi, vous n’avez pas le choix d’acheter de la nourriture, des vêtements, de l’électricité, d’avoir un logement, etc.

Les besoins se reconnaissent souvent par leur universalité, c’est-à-dire qu’ils sont les mêmes pour tout le monde. Ils viennent d’un manque ou en causent un s’ils ne sont pas satisfaits. Par exemple, le manque de nourriture entraîne la faim, et si nous ne comblons pas ce besoin, nous allons manquer d’énergie et nous ne serons pas capables de nous concentrer en classe.

Les désirs viennent de la volonté plutôt que de la nécessité. Leur satisfaction n’est pas essentielle, mais elle rend la vie plus agréable. Parmi eux, on trouve le désir de manger des friandises, d’acheter un jeu vidéo, d’avoir une nouvelle paire de souliers à la mode, d’aller au cinéma ou au restaurant, etc. Contrairement aux besoins, les désirs ne viennent pas d’un manque et ils n’en provoquent pas s’ils ne sont pas satisfaits. Combler ou non un désir est plutôt une question de goûts et de priorités personnelles qui vont définir nos décisions d’achat. Combler un désir nous procure un sentiment agréable, qui est toutefois de courte durée.

De plus, les désirs varient selon la culture et la mode, ce qui n’est pas le cas des besoins. Par exemple, un enfant qui vit au Québec aujourd’hui a à peu près les mêmes besoins de base qu’un enfant qui vivait en Russie il y a 20 ans. Par contre, ces deux enfants ont assurément des désirs bien différents.

Nous confondons souvent besoin et désir. Avoir besoin de nourriture, d’eau, de vêtements chauds ou de communiquer avec des gens n’est donc pas la même chose qu’avoir envie d’un modèle de vélo ultra-performant, de la nouvelle barre de chocolat annoncée à la télévision ou de passer l’après-midi au centre d’amusement. Lorsque nous achetons des produits et des services dont nous n’avons pas besoin, nous faisons de la surconsommation.

 Facultatif

Lorsque nous faisons un budget, nous devons nous assurer de dépenser notre argent en priorité pour combler nos besoins essentiels, comme faire l’épicerie ou acheter un médicament. Par la suite, s’il nous reste de l’argent, nous pouvons nous faire plaisir en nous offrant des suppléments qui agrémentent notre vie, mais qui ne sont pas essentiels, comme un billet de spectacle ou un chandail griffé.

De plus, il faut savoir qu’un besoin de base peut être comblé de façon non essentielle et qu’il faut faire des choix en fonction de nos moyens. Par exemple, pour aller à l’école qui est à trois coins de rue de ma maison, ai-je besoin d’un super vélo à 500 $? La bicyclette usagée de mon grand frère pourrait-elle convenir? À l’épicerie, dois-je absolument choisir les produits de marques connues? Les marques maison pourraient-elles faire l’affaire?

Consignes :

1.     Placer les élèves en équipes et distribuer à chacun le document Besoin ou désir? (en format pdf). Les élèves font l’activité en petits groupes et discutent de leurs réponses pour chaque situation (15 minutes). L’enseignant fait un retour en plénière par la suite (15 minutes).

ou

Présenter la version PowerPoint du document Besoin ou désir? au TBI. Pour chaque situation, demander aux élèves de la classe si elle exprime un besoin ou un désir. Animer l’activité sous forme de discussion.

 

2.     Les réponses à certaines situations doivent être nuancées. Ces situations font donc appel au sens critique des élèves et les amènent à discuter. Le guide de l’enseignant vous propose des pistes de réflexion en ce sens.

 

 

Conclusion :

10 minutes

Demander aux élèves de nommer les questions qu’ils pourront se poser (ou poser à leurs parents) avant un prochain achat. L’objectif est de reconnaître si l’achat répond à un besoin ou à un désir et d’être ainsi un consommateur plus responsable.

Que retiennent-ils de l’activité?