Des échantillons « gratuits » qui coûtent cher

Objectifs visés :

  • Indiquer des domaines régis par les lois en vigueur au Québec;
  • Indiquer des recours mis à la disposition des consommateurs et des commerçants pour faire valoir leurs droits.

Description :

Après avoir écouté un entretien entre un agent de protection du consommateur et un consommateur qui a commandé des échantillons gratuits par Internet, les élèves répondent à des questions sur les achats par Internet. 

Matériel :

Amorce :

Pour amorcer cette activité, l’enseignant fait écouter aux élèves le fichier audio de la mise en situation (durée : 2 minutes 45 secondes). Dans ce scénario, Antoine, un consommateur, communique avec l’Office de la protection du consommateur parce qu’il a un problème : il a commandé en ligne des échantillons gratuits de produits qui lui sont maintenant facturés chaque mois.

Si l’enseignant n’est pas en mesure de faire écouter le fichier audio, il peut lire la version papier de la mise en situation. Deux élèves peuvent aussi en faire la lecture, l’un personnifiant le consommateur et l’autre, l’agente de protection du consommateur (APC).

Lorsque les élèves ont pris connaissance de la mise en situation, l’enseignant les invite à lire le texte en ligne Des échantillons « gratuits » qui coûtent cher. Ce texte met en garde les consommateurs contre les offres d’échantillons de produits gratuits. Il les informe aussi de leurs droits et recours.

Consignes :

À l’aide du texte en ligne Des échantillons « gratuits » qui coûtent cher et des pages vers lesquelles il mène, les élèves, seuls ou en équipe, répondent aux questions présentées dans la fiche de l’élève.

En plénière, l’enseignant fait un retour sur l’exercice, en s’appuyant sur le corrigé.

Conclusion :

Pour conclure l’activité, l’enseignant peut demander aux élèves si des personnes de leur entourage ou eux-mêmes ont déjà commandé de tels échantillons gratuits sur Internet. Il donne la parole aux élèves qui veulent témoigner de leur expérience.

L’enseignant leur demande ensuite quelles mises en garde ils pourraient faire à une personne de leur entourage qui serait tentée de répondre à une offre Internet d’échantillons gratuits, comme l’a fait Antoine.

Les points suivants devraient ressortir dans la discussion :

  • Les offres qui paraissent trop belles pour être vraies le sont souvent… Il vaut donc mieux rester prudent quant aux offres très alléchantes qu’on nous propose sur Internet et dans les médias sociaux.
  • Les algorithmes font en sorte que les consommateurs sont sollicités par des offres susceptibles de les intéresser. Il faut garder un esprit critique par rapport aux offres ciblées qu’on nous fait.
  • Si un numéro de carte de crédit est demandé, c’est que l’offre n’est pas gratuite. C’est aussi un indice qu’il pourrait y avoir des sommes facturées ultérieurement au consommateur.
  • Il faut bien lire l’offre et le contrat avant de donner un numéro de carte de crédit.
  • Dans certaines situations, les délais pour annuler l’achat par Internet sont très courts. Il faut être vigilant.
  • Malgré les droits qui existent pour les consommateurs et les recours qu’ils peuvent exercer, il n’est pas nécessairement facile d’annuler ce genre d’achat. Il vaut donc mieux être certain de son achat avant de s’engager.

Ressources complémentaires