Actualités, Mises en garde aux consommateurs, Communiqués de presse, Montréal

14 février 2018

Gym sans permis

Mise en garde au sujet du Klub Athletik Brossard Gym

Québec, le 14 février 2018 –

L'Office de la protection du consommateur met la population en garde contre une entreprise qui aurait vendu et qui vend peut-être encore des « préabonnements » à un centre de conditionnement physique qui devait ouvrir ses portes et qui tarde à le faire, le Klub Athletik Brossard Gym (Klub Athéletik 10 inc.). Plusieurs consommateurs qui se sont abonnés ont communiqué avec l’Office, inquiets de constater que ce gym, qui devait ouvrir « au début de l’hiver 2018 » au 7250, boulevard Taschereau Ouest, à Brossard, n’est toujours pas ouvert.

L’Office signale qu’il est interdit pour un studio de santé de percevoir des sommes avant que le consommateur n’ait commencé à bénéficier des services. De plus, comme l’entreprise n’est pas encore titulaire du permis de studio de santé requis par la Loi sur la protection du consommateur, les sommes qu’elle perçoit des consommateurs ne sont pas protégées.

Les abonnés peuvent aviser le commerçant par écrit qu’ils annulent le contrat et qu’ils exigent un remboursement. À défaut de se faire rembourser dans les 10 jours suivants l’avis, ils devraient porter plainte à l’Office. Ils pourraient aussi tenter d’obtenir un remboursement de l’émetteur de leur carte de crédit, s’ils ont utilisé ce moyen de paiement.

Un permis pour les commerçants, une protection financière pour les consommateurs

La Loi sur la protection du consommateur désigne comme studios de santé les établissements qui fournissent des biens ou des services destinés à aider une personne à améliorer sa condition physique par un changement dans son poids, le contrôle de son poids, un traitement, une diète ou de l’exercice. Le commerçant qui exploite un studio de santé, par exemple un centre d’entraînement (conditionnement physique, musculation, CrossFit, etc.) ou une clinique de contrôle du poids, doit être titulaire d'un permis délivré par l'Office et fournir un cautionnement de 15 000 $ pour chacun de ses établissements. Ce cautionnement sert à garantir le respect de la loi et peut entre autres être utilisé pour dédommager les consommateurs en cas de fermeture de l’entreprise.

Le site Web de l’Office : un outil incontournable

Vous trouverez aussi de l’information sur une foule de sujets de consommation dans le site Web de l’Office. Il comprend des outils, des conseils et des renseignements utiles pour les consommateurs et les commerçants qui font des affaires au Québec. Une version mobile du site est également accessible sur les téléphones intelligents. Il s’agit d’un outil pratique à consulter en magasin.