Poursuites et condamnations, Communiqués de presse, Montréal

17 février 2016

Exploitation d’un studio de santé sans détenir un permis

Haltères et Go et son président plaident coupables

Québec, le 17 février 2016 –

L'Office de la protection du consommateur annonce que le studio de santé Haltères et Go (9300-0446 Québec inc.) et son président ont plaidé coupables, le 9 avril 2015, à des accusations portées en vertu de la Loi sur la protection du consommateur. Ils ont été condamnés à payer respectivement une amende de 1 290 $ et 1 808 $.

L’Office leur reprochait d’avoir, en janvier 2015, exploité un studio de santé au 1345, rue de Bellechasse à Montréal, sans détenir le permis requis par la loi. L’entreprise a, depuis, régularisé sa situation.

Une protection financière solide

Les centres d’entraînement (conditionnement physique, musculation, crossfit, etc.) ainsi que les cliniques de contrôle du poids sont désignés, dans la Loi sur la protection du consommateur, comme des studios de santé. L’entreprise qui exploite un studio de santé doit être titulaire d'un permis délivré par l'Office et fournir un cautionnement de 15 000 $ pour chacun de ses établissements. Ce cautionnement sert à garantir le respect de la loi et peut aussi être utilisé au besoin pour dédommager les consommateurs en cas de fermeture de l’entreprise.

Le site Web de l’Office : un outil incontournable

Vous trouverez de l’information sur une foule de sujets de consommation en visitant le site Web de l’Office (opc.gouv.qc.ca). Le site comprend des outils, des conseils et des renseignements utiles pour soutenir les consommateurs et les commerçants qui font des affaires au Québec. Une version mobile du site (m.opc.gouv.qc.ca) est également accessible sur les téléphones intelligents. Il s’agit d’un outil pratique à consulter en magasin.