Dummy Title http://example.com en-gb TYPO3 News Mon, 27 Sep 2021 05:03:19 -0400 Mon, 27 Sep 2021 05:03:19 -0400 TYPO3 EXT:news news-2544 Tue, 03 Aug 2021 14:15:00 -0400 Avis aux anciens clients de l’entreprise Époque d’Aujourd’hui https://www.opc.gouv.qc.ca/actualite/fermeture-faillite-region-date/fermetures-et-faillites-de-commerces/article/avis-aux-anciens-clients-epoque-daujourdhui L’Office de la protection du consommateur avise les consommateurs ayant fait affaire avec l’entreprise Époque d’Aujourd’hui (9351-0303 Québec inc.) qu’ils pourraient avoir droit à un remboursement pour les réclamations qu’ils auraient à faire valoir à l’endroit de ce commerçant itinérant, qui a cessé ses activités en avril 2020. Le commerçant de meubles, dont le siège social était situé au 427, boulevard Roland-Therrien à Longueuil, sollicitait des clients dans des kiosques et magasins temporaires dans plusieurs régions. Comme la Loi sur la protection du consommateur l’exige, l’entreprise était titulaire d’un permis de commerçant itinérant de l’Office et avait fourni le cautionnement requis en vertu de la loi. Cette somme pourrait servir à indemniser les consommateurs qui auraient une réclamation à formuler contre elle.

Les consommateurs qui ont conclu un contrat de vente itinérante avec Époque d’Aujourd’hui et qui croient avoir un motif de réclamation à l’endroit de ce commerçant sont invités à consulter le site Web de l’Office, dans la section Indemnisation. Ils y trouveront les documents nécessaires pour présenter une demande d’indemnisation.

À propos du commerce itinérant

Selon la loi, un commerçant itinérant est un commerçant qui, ailleurs qu’à son établissement, tente de conclure ou conclut un contrat avec un consommateur. Tout commerçant qui fait du commerce itinérant au Québec doit être titulaire d’un permis délivré par l’Office de la protection du consommateur. Ce permis et le cautionnement qui l’accompagne assurent aux consommateurs une protection financière en cas de non-exécution du contrat, de faillite ou de fermeture de l’entreprise.

L’Office : 50 ans avec vous

Depuis 1971, l’Office partage le quotidien des Québécois en veillant à l’application des lois qui régissent les transactions entre les consommateurs et les commerçants.

Pour en savoir plus sur l’histoire de l’Office, rendez-vous sur la page opc.gouv.qc.ca/50ans et suivez-nous sur les réseaux sociaux (#tousconsommateursQc).

]]>
Actualités Fermetures et faillites de commerces Communiqués de presse Régions Entreprises présentes dans plus d’une région
news-2543 Mon, 26 Jul 2021 09:00:00 -0400 Vacances Beltour : l’OPC annonce la nomination d’un administrateur provisoire https://www.opc.gouv.qc.ca/actualite/fermeture-faillite-region-date/fermetures-et-faillites-de-commerces/article/vacances-beltour-lopc-annonce-la-nomination-dun-administrateur-provisoire L’Office de la protection du consommateur annonce que M. Denys Robitaille a été nommé administrateur provisoire de l’agence Vacances Beltour (9107-7107 Québec inc.), qui a déclaré faillite en février 2021. L’agence était située au 9825, boulevard de l’Acadie, bureau 101 B, à Montréal. L’administrateur provisoire a notamment pour mandat de régler tous les dossiers courants de l’agence de voyages. Il devra aussi produire un rapport final de sa gestion à l'intention de la présidente de l’Office.

Les clients de Vacances Beltour qui croient avoir un motif de réclamation à l’endroit de ce commerçant sont invités à consulter le site Web de l’Office, dans la section Indemnisation. Ils y trouveront les documents nécessaires pour présenter une demande d’indemnisation.

Ils peuvent également joindre le gestionnaire des réclamations, PricewaterhouseCoopers inc.,  par téléphone au
514 205-5443 ou par courriel : ca_beltour_reclamation@pwc.com.

]]>
Actualités Fermetures et faillites de commerces Communiqués de presse Régions Montréal
news-2538 Mon, 12 Jul 2021 10:00:00 -0400 Avis aux anciens clients de l’entreprise A.C.E. Couverture https://www.opc.gouv.qc.ca/actualite/fermeture-faillite-region-date/fermetures-et-faillites-de-commerces/article/avis-aux-anciens-clients-de-lentreprise-ace-couverture L’Office de la protection du consommateur avise les consommateurs ayant fait affaire avec l’entreprise A.C.E. Couverture (9046-6806 Québec inc.) qu’ils pourraient avoir droit à un remboursement pour les réclamations qu’ils auraient à faire valoir à l’endroit de ce commerçant itinérant, qui a cessé ses activités en juillet 2018. L’entreprise spécialisée en toitures était située au 3695A, rue Isabelle, à Brossard. Comme la Loi sur la protection du consommateur l’exige, elle était titulaire d’un permis de commerçant itinérant de l’Office et avait fourni le cautionnement requis en vertu de la loi. Cette somme pourrait servir à indemniser les consommateurs qui auraient une réclamation à formuler contre elle.

Les consommateurs qui ont conclu un contrat de vente itinérante avec A.C.E. Couverture et qui croient avoir un motif de réclamation à l’endroit de ce commerçant sont invités à consulter le site Web de l’Office, dans la section Indemnisation. Ils y trouveront les documents nécessaires pour présenter une demande d’indemnisation.

À propos du commerce itinérant

Selon la loi, un commerçant itinérant est un commerçant qui, ailleurs qu’à son établissement, tente de conclure ou conclut un contrat avec un consommateur. Tout commerçant qui fait du commerce itinérant au Québec doit être titulaire d’un permis délivré par l’Office de la protection du consommateur. Ce permis et le cautionnement qui l’accompagne assurent aux consommateurs une protection financière en cas de non-exécution du contrat, de faillite ou de fermeture de l’entreprise.

L’Office : 50 ans avec vous

Depuis 1971, l’Office partage le quotidien des Québécois en veillant à l’application des lois qui régissent les transactions entre les consommateurs et les commerçants.

Pour en savoir plus sur l’histoire de l’Office, rendez-vous sur la page opc.gouv.qc.ca/50ans et suivez-nous sur les réseaux sociaux (#tousconsommateursQc).

]]>
Actualités Fermetures et faillites de commerces Communiqués de presse Régions Montérégie
news-2534 Tue, 06 Jul 2021 12:00:00 -0400 Avis aux anciens clients du Gym Adrénaline https://www.opc.gouv.qc.ca/actualite/fermeture-faillite-region-date/fermetures-et-faillites-de-commerces/article/avis-aux-anciens-clients-du-gym-adrenaline L’Office de la protection du consommateur avise les personnes abonnées au centre de conditionnement physique Gym Adrénaline (9308-0521 Québec inc.) qu’elles pourraient avoir droit à un remboursement pour les services dont elles ont été ou seront privées à la suite de la fermeture de l’entreprise, en mars 2021. Le centre était situé au 3869, rue Queen, à Rawdon. Il était titulaire d’un permis de l’Office et avait fourni le cautionnement requis de 20 000 $. Cette somme, en vertu de la loi, pourrait servir à rembourser les clients pour les transactions faites pendant la période de validité du permis.

Les personnes touchées par cette fermeture sont invitées à consulter le site Web de l’Office, dans la section Indemnisation. Elles y trouveront les modalités de remboursement et les documents nécessaires pour présenter une demande d’indemnisation.

Un permis et une protection financière pour les consommateurs

La Loi sur la protection du consommateur désigne comme des studios de santé les établissements qui fournissent des biens ou des services destinés à aider une personne à améliorer sa condition physique par le contrôle de son poids, un traitement, une diète ou de l’exercice. Le commerçant qui exploite un studio de santé, par exemple un centre d’entraînement (conditionnement physique, musculation, CrossFit, etc.) ou une clinique de contrôle du poids, doit être titulaire d’un permis délivré par l’Office et fournir un cautionnement pour chacun de ses établissements. Ce cautionnement sert à garantir le respect de la loi et peut, entre autres, être utilisé pour dédommager les consommateurs en cas de fermeture de l’entreprise.

L’Office : 50 ans avec vous

Depuis 1971, l’Office partage le quotidien des Québécois en veillant à l’application des lois qui régissent les transactions entre les consommateurs et les commerçants.

Pour en savoir plus sur l’histoire de l’Office, rendez-vous sur la page opc.gouv.qc.ca/50ans et suivez-nous sur les réseaux sociaux (#tousconsommateursQc).

]]>
Actualités Fermetures et faillites de commerces Communiqués de presse Régions Lanaudière
news-2531 Wed, 23 Jun 2021 11:00:00 -0400 Avis aux anciens clients du centre 100 % Gym https://www.opc.gouv.qc.ca/actualite/fermeture-faillite-region-date/fermetures-et-faillites-de-commerces/article/avis-aux-anciens-clients-du-centre-100-gym L’Office de la protection du consommateur avise les personnes abonnées au centre 100 % Gym - Centre de conditionnement inc. qu’elles pourraient avoir droit à un remboursement pour les services dont elles ont été ou seront privées à la suite de la fermeture de l’entreprise, en février 2021.L’Office de la protection du consommateur avise les personnes abonnées au centre 100 % Gym - Centre de conditionnement inc. qu’elles pourraient avoir droit à un remboursement pour les services dont elles ont été ou seront privées à la suite de la fermeture de l’entreprise, en février 2021. Le centre était situé au 365, chemin Industriel, à Gatineau. Il était titulaire d’un permis de l’Office et avait fourni le cautionnement requis de 15 000 $. Cette somme, en vertu de la loi, pourrait servir à rembourser les clients pour les transactions faites pendant la période de validité du permis.

Les personnes touchées par cette fermeture sont invitées à consulter le site Web de l’Office, dans la section Indemnisation. Elles y trouveront les modalités de remboursement et les documents nécessaires pour présenter une demande d’indemnisation.

Un permis et une protection financière pour les consommateurs

La Loi sur la protection du consommateur désigne comme des studios de santé les établissements qui fournissent des biens ou des services destinés à aider une personne à améliorer sa condition physique par le contrôle de son poids, un traitement, une diète ou de l’exercice. Le commerçant qui exploite un studio de santé, par exemple un centre d’entraînement (conditionnement physique, musculation, CrossFit, etc.) ou une clinique de contrôle du poids, doit être titulaire d’un permis délivré par l’Office et fournir un cautionnement pour chacun de ses établissements. Ce cautionnement sert à garantir le respect de la loi et peut, entre autres, être utilisé pour dédommager les consommateurs en cas de fermeture de l’entreprise.

L’Office : 50 ans avec vous

Depuis 1971, l’Office partage le quotidien des Québécois en veillant à l’application des lois qui régissent les transactions entre les consommateurs et les commerçants.

Pour en savoir plus sur l’histoire de l’Office, rendez-vous sur la page opc.gouv.qc.ca/50ans et suivez-nous sur les réseaux sociaux (#tousconsommateursQc).

]]>
Actualités Fermetures et faillites de commerces Régions Outaouais
news-2510 Thu, 25 Mar 2021 10:00:00 -0400 Avis aux anciens clients du centre Énergym Plus inc. https://www.opc.gouv.qc.ca/actualite/fermeture-faillite-region-date/fermetures-et-faillites-de-commerces/article/energym-plus-indemn L’Office de la protection du consommateur avise les personnes abonnées au centre de conditionnement physique Énergym Plus inc. qu’elles pourraient avoir droit à un remboursement pour les services dont elles ont été ou seront privées à la suite de la fermeture de l’entreprise, en juin 2020. Le centre était situé au 1500, boulevard Foucault, à Drummondville. Il était titulaire d’un permis de l’Office et avait fourni le cautionnement requis de 15 000 $. Cette somme, en vertu de la loi, pourrait servir à rembourser les clients pour les transactions faites pendant la période de validité du permis.

Les personnes touchées par cette fermeture sont invitées à consulter le site Web de l’Office, dans la section Indemnisation. Elles y trouveront les modalités de remboursement et les documents nécessaires pour présenter une demande d’indemnisation.

Un permis et une protection financière pour les consommateurs

La Loi sur la protection du consommateur désigne comme des studios de santé les établissements qui fournissent des biens ou des services destinés à aider une personne à améliorer sa condition physique par le contrôle de son poids, un traitement, une diète ou de l’exercice. Le commerçant qui exploite un studio de santé, par exemple un centre d’entraînement (conditionnement physique, musculation, CrossFit, etc.) ou une clinique de contrôle du poids, doit être titulaire d’un permis délivré par l’Office et fournir un cautionnement pour chacun de ses établissements. Ce cautionnement sert à garantir le respect de la loi et peut, entre autres, être utilisé pour dédommager les consommateurs en cas de fermeture de l’entreprise.

Le site Web de l’Office : un outil incontournable

Vous trouverez de l’information sur une foule de sujets de consommation dans le site Web de l’Office. Il comprend des conseils et des renseignements utiles pour les consommateurs et les commerçants qui font des affaires au Québec. Il s’agit aussi d’un outil pratique à consulter sur votre appareil mobile lorsque vous êtes en magasin.

]]>
Actualités Fermetures et faillites de commerces Communiqués de presse Centre-du-Québec
news-2501 Tue, 23 Feb 2021 10:00:00 -0500 Avis aux anciens clients du centre Endorphine MSA inc. https://www.opc.gouv.qc.ca/actualite/communiques/article/endorphine-msa-indemn L’Office de la protection du consommateur avise les personnes abonnées au centre de conditionnement physique Endorphine MSA inc. qu’elles pourraient avoir droit à un remboursement pour les services dont elles ont été ou seront privées à la suite de la faillite de l’entreprise, en novembre 2020. Le centre était situé au 1000, boulevard Beau-Pré, bureau 7106, à Beaupré. Il était titulaire d’un permis de l’Office et avait fourni le cautionnement requis de 20 000 $. Cette somme, en vertu de la loi, pourrait servir à rembourser les clients pour les transactions faites pendant la période de validité du permis.

Les personnes touchées par cette fermeture sont invitées à consulter le site Web de l’Office, dans la section Indemnisation. Elles y trouveront les modalités de remboursement et les documents nécessaires pour présenter une demande d’indemnisation.

Un permis et une protection financière pour les consommateurs

La Loi sur la protection du consommateur désigne comme des studios de santé les établissements qui fournissent des biens ou des services destinés à aider une personne à améliorer sa condition physique par le contrôle de son poids, un traitement, une diète ou de l’exercice. Le commerçant qui exploite un studio de santé, par exemple un centre d’entraînement (conditionnement physique, musculation, CrossFit, etc.) ou une clinique de contrôle du poids, doit être titulaire d’un permis délivré par l’Office et fournir un cautionnement pour chacun de ses établissements. Ce cautionnement sert à garantir le respect de la loi et peut, entre autres, être utilisé pour dédommager les consommateurs en cas de fermeture de l’entreprise.

Le site Web de l’Office : un outil incontournable

Vous trouverez de l’information sur une foule de sujets de consommation dans le site Web de l’Office. Il comprend des conseils et des renseignements utiles pour les consommateurs et les commerçants qui font des affaires au Québec. Il s’agit aussi d’un outil pratique à consulter sur votre appareil mobile lorsque vous êtes en magasin.

]]>
Actualités Communiqués de presse Fermetures et faillites de commerces Régions Capitale-Nationale
news-2494 Fri, 29 Jan 2021 11:00:00 -0500 Avis aux anciens clients du centre Kardiologik https://www.opc.gouv.qc.ca/actualite/communiques/article/kardiologik-indemnisation L’Office de la protection du consommateur avise les personnes abonnées au centre de conditionnement physique Kardiologik (9134-2915 Québec inc.) qu’elles pourraient avoir droit à un remboursement pour les services dont elles ont été ou seront privées à la suite de la fermeture de l’entreprise, en mars 2020. Le centre était situé au 7345, boulevard Saint-Laurent, à Montréal. Il était titulaire d’un permis de l’Office et avait fourni le cautionnement requis de 20 000 $. Cette somme, en vertu de la loi, pourrait servir à rembourser les clients pour les transactions faites pendant la période de validité du permis.

Les personnes touchées par cette fermeture sont invitées à consulter le site Web de l’Office, dans la section Indemnisation. Elles y obtiendront les modalités de remboursement et les documents nécessaires pour présenter une demande d’indemnisation.

Un permis et une protection financière pour les consommateurs

La Loi sur la protection du consommateur désigne comme des studios de santé les établissements qui fournissent des biens ou des services destinés à aider une personne à améliorer sa condition physique par le contrôle de son poids, un traitement, une diète ou de l’exercice. Le commerçant qui exploite un studio de santé, par exemple un centre d’entraînement (conditionnement physique, musculation, CrossFit, etc.) ou une clinique de contrôle du poids, doit être titulaire d’un permis délivré par l’Office et fournir un cautionnement pour chacun de ses établissements. Ce cautionnement sert à garantir le respect de la loi et peut, entre autres, être utilisé pour dédommager les consommateurs en cas de fermeture de l’entreprise.

Le site Web de l’Office : un outil incontournable

Vous trouverez de l’information sur une foule de sujets de consommation dans le site Web de l’Office. Il comprend des conseils et des renseignements utiles pour les consommateurs et les commerçants qui font des affaires au Québec. Il s’agit aussi d’un outil pratique à consulter sur votre appareil mobile lorsque vous êtes en magasin.

]]>
Communiqués de presse Actualités Fermetures et faillites de commerces Régions Montréal
news-2492 Tue, 26 Jan 2021 15:00:00 -0500 Avis aux anciens clients de l’entreprise Les Toitures Ménard et Cantin https://www.opc.gouv.qc.ca/actualite/communiques/article/les-toitures-menard-et-cantin-indemnisation L’Office de la protection du consommateur avise les consommateurs ayant fait affaire avec l’entreprise Les Toitures Ménard et Cantin (9257-2387 Québec inc.) qu’ils pourraient avoir droit à un remboursement pour les réclamations qu’ils auraient à faire valoir à l’endroit de ce commerçant itinérant, qui a déclaré faillite en 2018. L’entreprise spécialisée en toitures était située au 34, rue de Trois-Rivières, à Granby. Comme la Loi sur la protection du consommateur l’exige, elle était titulaire d’un permis de commerçant itinérant de l’Office et avait fourni le cautionnement requis en vertu de la loi. Cette somme pourrait servir à indemniser les consommateurs qui auraient une réclamation à formuler contre elle.

Les consommateurs qui ont conclu un contrat de vente itinérante avec Les Toitures Ménard et Cantin et qui croient avoir un motif de réclamation à l’endroit de ce commerçant sont invités à consulter le site Web de l’Office, dans la section Indemnisation. Ils y trouveront les documents nécessaires pour présenter une demande d’indemnisation.

À propos du commerce itinérant

Selon la loi, un commerçant itinérant est un commerçant qui, ailleurs qu’à son établissement, tente de conclure ou conclut un contrat avec un consommateur. Tout commerçant qui fait du commerce itinérant au Québec doit être titulaire d’un permis délivré par l’Office de la protection du consommateur. Ce permis et le cautionnement qui l’accompagne assurent aux consommateurs une protection financière en cas de non-exécution du contrat, de faillite ou de fermeture de l’entreprise.

Le site Web de l’Office : un outil incontournable

Vous trouverez de l’information sur une foule de sujets de consommation en visitant le site Web de l’Office. Il comprend des conseils et des renseignements utiles pour les consommateurs et les commerçants qui font des affaires au Québec. Il s’agit aussi d’un outil pratique à consulter sur votre appareil mobile lorsque vous êtes en magasin.

]]>
Actualités Communiqués de presse Estrie Fermetures et faillites de commerces
news-2481 Tue, 05 Jan 2021 11:30:00 -0500 Avis aux anciens clients de l’entreprise Vague de chaleur https://www.opc.gouv.qc.ca/actualite/communiques/article/vague-de-chaleur-indemn L’Office de la protection du consommateur avise les consommateurs ayant fait affaire avec l’entreprise Vague de chaleur (9267-5636 Québec inc.) qu’ils pourraient avoir droit à un remboursement pour les réclamations qu’ils auraient à faire valoir à l’endroit de ce commerçant itinérant, qui a cessé ses activités au cours de l’été 2020. L’entreprise spécialisée en chauffage et climatisation était située au 382, rue Bourgeois Sud, à Saint-Amable. Comme la Loi sur la protection du consommateur l’exige, elle était titulaire d’un permis de commerçant itinérant de l’Office et avait fourni le cautionnement requis en vertu de la loi. Cette somme pourrait servir à indemniser les consommateurs qui auraient une réclamation à formuler contre elle.

Les consommateurs qui ont conclu un contrat de vente itinérante avec Vague de chaleur et qui croient avoir un motif de réclamation à l’endroit de ce commerçant sont invités à consulter le site Web de l’Office, dans la section Indemnisation. Ils y trouveront les documents nécessaires pour présenter une demande.

À propos du commerce itinérant

Selon la loi, un commerçant itinérant est un commerçant qui, ailleurs qu’à son établissement, tente de conclure ou conclut un contrat avec un consommateur. Tout commerçant qui fait du commerce itinérant au Québec doit être titulaire d’un permis délivré par l’Office de la protection du consommateur. Ce permis et le cautionnement qui l’accompagne assurent aux consommateurs une protection financière en cas de non-exécution du contrat, de faillite ou de fermeture de l’entreprise.

Le site Web de l’Office : un outil incontournable

Vous trouverez de l’information sur une foule de sujets de consommation en visitant le site Web de l’Office. Il comprend des conseils et des renseignements utiles pour les consommateurs et les commerçants qui font des affaires au Québec. Il s’agit aussi d’un outil pratique à consulter sur votre appareil mobile lorsque vous êtes en magasin.

]]>
Communiqués de presse Actualités Fermetures et faillites de commerces Régions Entreprises présentes dans plus d’une région
news-2482 Tue, 05 Jan 2021 11:30:00 -0500 Avis aux anciens clients de Couvreur Sipa 2002 inc. https://www.opc.gouv.qc.ca/actualite/communiques/article/couvreur-sipa-2002-indemn L’Office de la protection du consommateur avise les consommateurs ayant fait affaire avec l’entreprise Couvreur Sipa 2002 inc. qu’ils pourraient avoir droit à un remboursement pour les réclamations qu’ils auraient à faire valoir à l’endroit de ce commerçant itinérant, qui a cessé ses activités en 2018. L’entreprise spécialisée en toitures était située au 2764, rue Notre-Dame, à Lachine. Comme la Loi sur la protection du consommateur l’exige, elle était titulaire d’un permis de commerçant itinérant de l’Office et avait fourni le cautionnement requis en vertu de la loi. Cette somme pourrait servir à indemniser les consommateurs qui auraient une réclamation à formuler contre elle.

Les consommateurs qui ont conclu un contrat de vente itinérante avec Couvreur Sipa 2002 inc. et qui croient avoir un motif de réclamation à l’endroit de ce commerçant sont invités à consulter le site Web de l’Office, dans la section Indemnisation. Ils y trouveront les documents nécessaires pour présenter une demande d’indemnisation.

À propos du commerce itinérant

Selon la loi, un commerçant itinérant est un commerçant qui, ailleurs qu’à son établissement, tente de conclure ou conclut un contrat avec un consommateur. Tout commerçant qui fait du commerce itinérant au Québec doit être titulaire d’un permis délivré par l’Office de la protection du consommateur. Ce permis et le cautionnement qui l’accompagne assurent aux consommateurs une protection financière en cas de non-exécution du contrat, de faillite ou de fermeture de l’entreprise.

Le site Web de l’Office : un outil incontournable

Vous trouverez de l’information sur une foule de sujets de consommation en visitant le site Web de l’Office. Il comprend des conseils et des renseignements utiles pour les consommateurs et les commerçants qui font des affaires au Québec. Il s’agit aussi d’un outil pratique à consulter sur votre appareil mobile lorsque vous êtes en magasin.

]]>
Actualités Communiqués de presse Fermetures et faillites de commerces Régions Montréal
news-2480 Tue, 05 Jan 2021 10:30:00 -0500 Avis aux anciens clients du centre Énergie Cardio de Sorel-Tracy https://www.opc.gouv.qc.ca/actualite/communiques/article/energie-cardio-sorel-tracy-indemn L’Office de la protection du consommateur avise les personnes abonnées au centre de conditionnement physique Énergie Cardio (9154-1219 Québec inc.) de Sorel-Tracy qu’elles pourraient avoir droit à un remboursement pour les services dont elles ont été ou seront privées à la suite de la faillite de l’entreprise, en mai 2020. Le centre était situé au 57, rue Augusta, à Sorel-Tracy. Il était titulaire d’un permis de l’Office et avait fourni le cautionnement requis de 20 000 $. Cette somme, en vertu de la loi, pourrait servir à rembourser les clients pour les transactions faites pendant la période de validité du permis.

Les personnes touchées par cette fermeture sont invitées à consulter le site Web de l’Office, dans la section Indemnisation. Elles y obtiendront les modalités de remboursement et les documents nécessaires pour présenter une demande d’indemnisation.

Un permis et une protection financière pour les consommateurs

La Loi sur la protection du consommateur désigne comme des studios de santé les établissements qui fournissent des biens ou des services destinés à aider une personne à améliorer sa condition physique par le contrôle de son poids, un traitement, une diète ou de l’exercice. Le commerçant qui exploite un studio de santé, par exemple un centre d’entraînement (conditionnement physique, musculation, CrossFit, etc.) ou une clinique de contrôle du poids, doit être titulaire d’un permis délivré par l’Office et fournir un cautionnement pour chacun de ses établissements. Ce cautionnement sert à garantir le respect de la loi et peut, entre autres, être utilisé pour dédommager les consommateurs en cas de fermeture de l’entreprise.

Le site Web de l’Office : un outil incontournable

Vous trouverez de l’information sur une foule de sujets de consommation dans le site Web de l’Office. Il comprend des conseils et des renseignements utiles pour les consommateurs et les commerçants qui font des affaires au Québec. Il s’agit aussi d’un outil pratique à consulter sur votre appareil mobile lorsque vous êtes en magasin.

]]>
Actualités Communiqués de presse Fermetures et faillites de commerces Régions Montérégie