Actualités, Mises en garde aux consommateurs, Communiqués de presse

20 septembre 2017

Mise en garde aux consommateurs à la suite des ouragans

Évitez de vous faire passer un véhicule qui a été inondé

Québec, le 20 septembre 2017 –

À la suite des ouragans Harvey et Irma qui ont notamment frappé le Texas et la Floride, l’Office de la protection du consommateur émet une mise en garde aux consommateurs au sujet de véhicules qui ont été inondés et qui pourraient se retrouver sur le marché québécois des voitures d’occasion. Ces véhicules ne sont pas nécessairement faciles à reconnaître et peuvent présenter plusieurs problèmes sérieux.

Une automobile qui a été partiellement ou entièrement inondée peut fonctionner normalement pendant un certain temps, puis connaître des ennuis liés notamment aux dommages que l’eau a causés à ses composantes électroniques. Généralement, un véhicule inondé est déclaré perte totale par les assureurs. Certains de ces véhicules sont prétendument revendus pour les pièces, puis traversent la frontière pour se retrouver, par divers stratagèmes, sur le marché d’occasion.

L’Office recommande aux acheteurs de bien se renseigner sur l’origine du véhicule. Consulter son historique, en ayant recours à une agence spécialisée, peut être un bon moyen de protection, même si ce n’est pas infaillible. Une inspection mécanique, par un mécanicien de confiance, demeure la meilleure façon de se prémunir contre les mauvaises surprises lorsque l’on convoite une automobile usagée. Les commerçants de véhicules d’occasion ont d’ailleurs l’obligation de permettre à un acheteur potentiel de faire inspecter le véhicule.

Si le vendeur est un particulier, l’acheteur qui se voit refuser un essai routier ou une inspection mécanique devrait tout simplement aller voir ailleurs.

Un acheteur qui se procure un véhicule inondé alors que cette information ne lui a pas été divulguée pourrait exercer un recours pour vice caché contre le vendeur.

Des règles spécifiques aux commerçants de véhicules

La loi impose aux commerçants de véhicules routiers des obligations spécifiques destinées à mieux protéger les consommateurs. Ils doivent notamment détenir un permis de l’Office et déposer un cautionnement, qui peut servir à indemniser des consommateurs.

Le site Web de l’Office : un outil incontournable

Vous trouverez de l’information sur une foule de sujets de consommation dans le site Web de l’Office. Il comprend des outils, des conseils et des renseignements utiles pour les consommateurs et les commerçants qui font des affaires au Québec. Une version mobile du site est également accessible sur les téléphones intelligents. Il s’agit d’un outil pratique à consulter en magasin.