Actualités

Tous les »

Toutes les nouvelles

5 juillet 2018

Avis aux anciens clients de Tonus Centre de mise en forme

Située au 10965, 2e Avenue, à Saint-Georges, l’entreprise était titulaire d’un permis de l’Office. Elle avait aussi fourni le cautionnement requis de 15 000 $ qui, en vertu de la loi, pourrait servir à rembourser les clients pour les transactions faites pendant la période de validité du permis.

Les personnes touchées par cette fermeture sont invitées à consulter le site Web de l’Office (voir au bas de la présente page). Elles y obtiendront les modalités de remboursement et les documents nécessaires.

Un permis et une protection financière pour les consommateurs

La Loi sur la protection du consommateur désigne comme des studios de santé les établissements qui fournissent des biens ou des services destinés à aider une personne à améliorer sa condition physique par le contrôle de son poids, un traitement, une diète ou de l’exercice. Le commerçant qui exploite un studio de santé, par exemple un centre d’entraînement (conditionnement physique, musculation, CrossFit, etc.) ou une clinique de contrôle du poids, doit être titulaire d'un permis délivré par l'Office et fournir un cautionnement de 15 000 $ pour chacun de ses établissements. Ce cautionnement sert à garantir le respect de la loi et peut, entre autres, être utilisé pour dédommager les consommateurs en cas de fermeture de l’entreprise.

Le site Web de l’Office : un outil incontournable

Vous trouverez de l’information sur une foule de sujets de consommation en visitant le site Web de l’Office. Le site comprend des outils, des conseils et des renseignements utiles pour soutenir les consommateurs et les commerçants qui font des affaires au Québec. Une version mobile du site est également accessible sur les téléphones intelligents. Il s’agit d’un outil pratique à consulter en magasin.

Pour les consommateurs concernés:

Note explicative (234.8 Ko)

Formulaire de réclamation (63.0 Ko)

 

Toutes les actualités »

À noter que les articles et communiqués de presse publiés dans le site Web de l’Office sont retirés 3 ans après la date de leur diffusion.

Des consommateurs avertis et des commerçants responsables pour un marché plus équilibré