Certains commerçants vous demanderont d’assumer le coût de remplacement des pneus. Parfois, ce n’est pas justifié.

Pneus jugés trop usés

Le commerçant ne peut pas vous facturer le remplacement de pneus jugés trop usés par des pneus neufs. La réclamation du coût lié à l’installation de pneus d’occasion est plutôt indiquée, ceux-ci équivalant à l’usure qui résulte d’un usage normal.

Pneus d’hiver

Vous remettez l’automobile au commerçant alors qu’elle est chaussée de pneus d’hiver? Certains commerçants exigent des frais pour les remplacer par des pneus du même type que ceux installés à l’origine : des pneus « quatre saisons » ou des pneus d’été.

Le commerçant peut vous réclamer ces frais uniquement quand une clause du contrat de location le prévoit. Cette exigence semble plus acceptable, par exemple, si le commerçant exige le remplacement des pneus d’hiver lorsque l’automobile n’est pas remise pendant l’hiver. Dans ce cas, le commerçant ne devrait pas exiger des pneus identiques à ceux d’origine (même marque et même modèle) si des pneus équivalents et acceptables de marque concurrente existent. Il peut l’exiger uniquement si le contrat le prévoit.


Vous recommandez cette page :http://www.opc.gouv.qc.ca/consommateur/bien-service/vehicule/auto-louee/frais-exiges-a-la-remise-du-vehicule/remplacement-pneus/

Dernière modification : 10 février 2015

Vous n'avez pas trouvé réponse à vos questions? Nous vous invitons à nous téléphoner.

L'information présentée dans cette page a été vulgarisée pour en favoriser la compréhension. Elle ne remplace pas les textes des lois et des règlements.