Conseils et nouveautés, Actualités

20 mars 2017

Gagnant d’un voyage… ou cible d’une stratégie de vente?

Québec, le 20 mars 2017 –

Vous avez rempli un coupon pour participer au tirage d’un voyage ou laissé vos coordonnées lors d’un événement, comme un festival, une ouverture de terrasse ou un salon. Quelques semaines plus tard, on vous informe que vous avez remporté un prix exceptionnel ou que vous avez été sélectionné pour une promotion exclusive. Attention, il s’agit peut-être d’une tentative pour vous vendre des vacances à temps partagé.

Des vacances à temps partagé, qu’est-ce que c’est?

En signant un contrat de vacances à temps partagé, vous vous engagez à payer pour des vacances, année après année, jusqu’à l’expiration du contrat. L’expression « time sharing » est souvent utilisée pour désigner ce type de vacances.

L’une des formules de vacances à temps partagé consiste à conclure un contrat qui vous engage à acheter des points. Ces points sont échangeables contre, par exemple, des séjours, des croisières ou l’utilisation d’un condominium dans divers lieux de vacances et de villégiature.

Au coût des points s’ajoutent bien souvent d’autres frais, comme les frais d’entretien des unités d’hébergement appartenant au promoteur de vacances à temps partagé. Ils atteignent souvent quelques centaines de dollars annuellement et doivent être payés même si vous ne voyagez pas.

Stratégies de vente utilisées

Les vendeurs de vacances à temps partagé recrutent des clients potentiels en utilisant différentes stratégies. Il peut arriver qu’une entreprise communique avec vous pour vous informer que vous avez été sélectionné pour un tirage ou que vous avez gagné un prix. Pour être admissible à ce tirage ou pour récupérer ce prix, vous devrez vous présenter à l’endroit désigné par le commerçant.

Certains promoteurs vous inviteront à passer une fin de semaine dans un site enchanteur, dans un hôtel ou dans une auberge. Sur place, des vendeurs aguerris vous vanteront les avantages des vacances à temps partagé.

Réfléchir avant de signer

La transaction est coûteuse : elle engendre des dépenses, que vous voyagiez ou non. Avant de conclure un contrat, il faut donc y réfléchir.

Malgré ce que diront les représentants, le prix des vacances ne risque pas de monter en flèche dès le lendemain matin. Il s’agit d’une tactique qui vise à vous faire signer au plus vite. La plupart du temps, les promoteurs se font très insistants et n’hésitent pas à mettre de la pression sur leurs clients potentiels.

Avant de signer un contrat de vacances à temps partagé, il est préférable de prendre toute l’information nécessaire. Assurez-vous de savoir à quoi vous vous engagez, de connaître ce qui est inclus dans le contrat et ce qui ne l’est pas.

Consultez aussi nos autres conseils avant de signer un contrat.


Vous recommandez cette page :http://www.opc.gouv.qc.ca/actualite/conseil/article/gagnant-dun-voyage-ou-cible-dune-strategie-de-vente/