Actualités, Mises en garde aux consommateurs, Communiqués de presse

21 juin 2017

Mise en garde aux consommateurs

Attention aux belles promesses de certains commerçants itinérants

Québec, le 21 juin 2017 –

La belle saison amène des vendeurs à votre porte. L’Office de la protection du consommateur met la population en garde contre certaines entreprises qui proposent à domicile des systèmes de chauffage et de climatisation, tels que des thermopompes, des services d’entretien d’appareils ou encore, des travaux de rénovation pour améliorer l’efficacité énergétique (travaux d’isolation de l’entretoit, par exemple). À force de belles promesses et d’insistance, elles finissent par obtenir la signature du propriétaire qui aura tôt fait de le regretter, soit parce que les travaux n’étaient pas requis, soit parce que l’appareil lui a été vendu à un prix exorbitant. Sans compter que les économies promises ne sont généralement pas au rendez-vous… 

L’Office constate une recrudescence des activités d’entreprises qui sillonnent les régions du Québec en proposant des « inspections gratuites ». Bien que le phénomène ne soit pas nouveau, il semble prendre une nouvelle ampleur, avec l’utilisation de moyens de sollicitation efficaces, par exemple des publicités sur les médias sociaux qui promettent des économies d’énergie substantielles, ou encore des centrales de télémarketing qui utilisent le prétexte de possibles subventions écoénergétiques pour intéresser les propriétaires.  

Les consommateurs qui se voient proposer un système de chauffage devraient toujours prendre le temps de vérifier le prix de l’appareil qui leur est proposé. Certains commerçants itinérants offrent des thermopompes à des prix qui dépassent largement la valeur courante au détail d’appareils de même type.

Souvent, l’entreprise ferme ses portes au bout de quelque temps. Sa liste de clients est reprise par un autre commerçant itinérant, qui rappelle le propriétaire pour « inspecter » le système de chauffage. Il proposera un travail quelconque sur l’appareil, ou encore un « contrat d’entretien » de plusieurs années, le tout généralement à grands frais et souvent inutilement. De plus, il y a de bonnes chances que cette autre entreprise ferme elle aussi ses portes peu de temps après.

D’autres consommateurs se font dire que l’isolant de leur maison doit être changé d’urgence à cause d’une contamination. Ils devraient se méfier.

Dans tous les cas, demandez d’autres avis, comparez les prix et faites des vérifications au sujet de l’entreprise avec laquelle vous songez signer un contrat important : A-t-elle la licence appropriée de la Régie du bâtiment du Québec pour effectuer les travaux? A-t-elle son permis de commerçant itinérant de l’OPC? Son dossier à l’Office contient-il autre chose? Y a-t-il des jugements inscrits contre elle sur le site jugements.qc.ca? A-t-elle de bonnes références?

Lorsque la vente d’un appareil de chauffage, d’un service d’entretien ou de travaux de rénovation est effectuée au domicile du consommateur sans que ce dernier n’ait demandé expressément au commerçant de se présenter chez lui, le client dispose d’un délai de 10 jours pour résoudre le contrat. Ce délai peut être porté à un an si le commerçant itinérant a négligé certaines des obligations que lui impose la loi. De plus, le droit de résolution peut s’exercer même si le commerçant a déjà procédé aux travaux ou à l’installation de l’appareil.

Malgré ce droit de résolution, l’Office recommande aux consommateurs de ne jamais signer ce type de contrat le jour même, mais plutôt de prendre le temps de réfléchir, de vérifier et de comparer. Il est toujours plus facile de dire non, quitte à dire oui plus tard, que de faire l’inverse.

L’Office invite les consommateurs qui veulent en savoir plus ou qui souhaitent porter plainte à communiquer avec l’un de ses agents.

Le site Web de l’Office : un outil incontournable

Vous trouverez de l’information sur une foule de sujets de consommation en visitant le site Web de l’Office. Le site comprend notamment l’outil « Se renseigner sur un commerçant », des conseils et des renseignements utiles pour soutenir les consommateurs et les commerçants qui font des affaires au Québec. Une version mobile du site est également accessible sur les téléphones intelligents. Il s’agit d’un outil pratique à consulter en magasin.


Vous recommandez cette page :http://www.opc.gouv.qc.ca/actualite/conseil/article/attention-aux-belles-promesses-de-certains-commercants-itinerants/